• Entre eux ce fut toujours un bien curieux accord
    Un éternel baroud à fleurets mouchetés
    Elle avait ses mystères il gardait ses secrets
    Jamais ils n’auraient dû se maudire ou s'aimer

    C'est dans ses yeux bleus qu’il percevait le monde
    C'est entre ses bras qu’elle aimait se blottir
    Souvent les séparait la lumière oblongue
    Mais jamais nulle étoile ne put les engloutir

    Ils étaient divergents et pourtant si semblables
    Cheminant l'un et l'autre sur le même chemin
    Au festin du destin à une même table
    Sans jamais nonobstant  boire le même vin

    Chacun gardait jaloux de la vie le fruit de la vigne
    Tous deux en cueillaient et les fleurs et les fruits
    Ensemble sur un lac se promenaient deux cygnes
    L’un noir et l'autre blanc par hasard reunis

    Puis la faucheuse fit un jour un tour d'escamotage
    Elle les dissocia on le crut pour toujours
    Depuis lors dans le soir on peut voir face à face
    Deux astres resplendir d’un seul et même amour.

     

    Numéro du détenteur - 00049736  


    *´¨ )
    ¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
    ©(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`*•--> © Flo

     

     


    32 commentaires
  •  

    Le meilleur du pire des étudiants français. On imagine que les auteurs de ces phrases sont, au minimum, au rattrapage.

    Ce sont les vacances et certains étudiants peuvent en profiter pleinement. D'autres voient leurs vacances écourtées après des résultats insuffisants aux examens. En France, comme chaque année, l'épreuve du Bac verra des milliers d'étudiants décrocher leur diplôme. D'autres, par contre, n'auront pas le sourire au moment de la publication des résultats.

    Mais les erreurs des uns peuvent faire le bonheur des autres: les correcteurs. Le site Terrafemina.com a publié les meilleurs perles du BAC 2015. Et certains étudiants étaient très inspirés...

     

    Français et littérature

    - Les auteurs du Moyen-âge se sont beaucoup inspirés des auteurs de la Renaissance.

    - Parfois, on se demande si certains écrivains comprennent ce qu'ils écrivent.

    - On peut comparer ce texte à l'Entonnoir d'Émile Zola.

    - Selon Platon, les androïdes seraient la raison de l'amour.

    - Le XIXème siècle, siècle des Lumières, réunit beaucoup de mouvements et d'auteurs. (...) Paul Verlaine est connu pour ses romans tel que Le Tour du Monde en 80 jours.

    - La poésie satirique correspond à de la poésie qui parle de Satan. C'est un sujet très intéressant, mais pas toujours facile à traiter.

     

    Mathématiques

    - On trouve le binôme, le trinôme et le polygone.

    - L'angle aigu a été trouvé par le savant Cosinus.

    - Le triangle est un rectangle avec un côté en moins.

     

    Histoire

    - Le président américain a rencontré son monologue français Hollande...

    - Margaret Tadechair n'était pas bien vue par les Anglais.

    - Le régime de Vichy a toujours été très bon pour la santé.

    - Jacques Chirac a dit que le gouvernement précédent a été laxatif dans la conduite de l'État.

    - En 1792, les Français déclarent la guerre à plusieurs pays d'Europe, pour leur apporter la paix.

    - L'ONU est une institution qui permet au pays riche de contrôler les pays pauvres tout en douceur. Cela évite des guerres et des morts, ce qui est plutôt positif.

     

    Géographie

    - L'Amérique du Sud ne peut pas lutter avec l'Amérique du Nord, à part le Brésil qui s'en sort grâce au football et à son carnaval.

    - On voit que l'Union Européenne occupe une place centrale dans les échangismes internationaux.

    - L'Afrique du sud a été créée en 1815 par Nelson Mandela.

    - Actuellement, la population chinoise s'élève à plus de 20 milliards d'habitants.

    - On voit bien le racisme dans le nom que l'on a donné aux pays africains comme le Monte-Negro.

    - La culotte glacière fond et fait dévier les ours polaires.

     

    Sciences

    - Les bombes atomiques sont inoffensives quand elles servent à produire de l'électricité.

    - Nous savons par exemple que les satellites de Jupiter ont une trajectoire épileptique.

    - Une lumière monochromatique est une lumière qui n'a qu'un seul chromosome.

    - L'eau dissée d'Homer est un concept physique écrit dans un livre encore très connu de notre temps.

    - On l'a appelée bombe H car elle a été inventée par l'ingénieur Hiroshima.

    - Le mercure est si lourd que la tonne de mercure peut égaler 100kg.

    - Le cheval transpirait et faisait de la vapeur quand il tirait les wagons, d'où le cheval-vapeur.

    - Les ondes électromagnétiques : les ondes les ultra violées, les micro-ondes, les grandes ondes (comme RTL).

     

    Philosophie

    - Je pense avoir démontré dans mon exposé qu'à part les masochistes, on vit pour être heureux.

    - N'oublions pas le proverbe : la parole est d'argent mais le silence endort.

    - La calomnie se répand comme une traînée de poulpes.

    - La politique n'a rien à faire en philosophie. Tout le monde sait bien que Descartes était membre du Parti Socialiste, et pourtant il a écrit de très bons livres.

    - Le langage ne se limite pas à la parole. Si on prend l'exemple du Gangnam Style, c'est une dance qui est très connue dans le monde mais dont personne ne comprend les paroles.


    7 commentaires
  • Il aura suffi de quelques secondes pour que cette chanson entendue à la radio reste coincée dans votre mémoire pendant plusieurs heures. Tout le monde a déjà connu ça au moins une fois, cet air qui se répète encore et encore dans son esprit, sensation plutôt désagréable pour soi-même et pour le voisinage qui ne supporte plus d’entendre siffler la même mélodie. Mais d’où vient cet air dans la tête ? Une étude d’imagerie nous révèle que nous ne sommes pas tous égaux face à ce phénomène.

    Le docteur Nicolas Farrugia et ses collègues du groupe Music, Mind and Brain (musique, esprit et cerveau) étudient les bases cognitives et cérébrales de l’écoute et de la pratique de la musique au sein du département Goldsmith de l’université de Londres. Et plus précisément, ils s’intéressent aux mécanismes du « ver d’oreille », expression fort peu séduisante pour décrire une chanson ou une mélodie « dans la tête ». Dans le jargon scientifique, on nomme ce phénomène « imagerie musicale involontaire » (INMI pour « involuntary musical imagery »).

    Grâce à ces nouveaux travaux, les chercheurs ont découvert que cette capacité, si l’on peut dire, est reliée à l’épaisseur du cortex cérébral (la couche externe du cerveau) dans quatre régions clés : le cortex frontal droit, le cortex temporal, le cortex cingulaire antérieur et le gyrus angulaire gauche. Pour observer cela, ils ont fait appel à 44 volontaires qu’ils ont questionnés sur leur expérience envers ce phénomène, plus précisément sur la fréquence et le type d’émotion, positif ou négatif, associé. Ces résultats ont ensuite été mis en regard des images de cerveau obtenues par IRM. Les chercheurs ont ainsi déterminé que plus « l’air dans la tête » était fréquent et plus le cortex était de faible épaisseur dans les quatre régions citées précédemment, qui par ailleurs se sont révélées impliquées dans la perception et l’imagerie musicale, ainsi que la rêverie.

    « Les vers d’oreille sont très courants et apparaissent spontanément et sans contrôle conscient, de la même façon que l’on pourrait se surprendre à rêvasser. Les épisodes sont en général agréables mais ils peuvent se révéler perturbants », affirme le docteur Farrugia. Puis il ajoute « Nos résultats relient plusieurs aspects de l’expérience du ver d’oreille avec des variations dans la structure corticale, ce qui démontre que la structure des cortex frontaux, temporaux, cingulaire et de la zone para hippocampique contribuent à l’occurrence et à la façon dont les gens évaluent l’expérience interne et spontanée de la musique ».

    Car en effet, les émotions reliées à ces manifestations ont également été associées à des particularités anatomiques, les émotions désagréables étant corrélées au volume de matière grise du cortex temporo-polaire droit, tandis que les émotions agréables au cortex parahippocampique.
    Source : Farrugia N., Jakubowski K., Cusack R., Stewart L. Tunes stuck in your brain: The frequency and affective evaluation of involuntary musical imagery correlate with cortical structure. Conscious Cogn. 2015 Sep;35:66-77. doi: 10.1016/j.concog.2015.04.020. Epub 2015 May 16.

     

     


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
----