• Doux matins

     

     

    De curieux tambourins pénètrent la sérénité 
    Des foulées, tantôt urgentes, tantôt lentes, mais cadencées 
    Cycles propices aux rêves déchirés 
    Balanciers et réveils assurant le tempo


    J’affectionne ces aubes qui flattent la rosée
    Sans aucune cupidité  à chaque lève-tôt
    Ces aguerris sous pull et parfois sous caban
    Gardant bien à couvert leur froide peau bleuie


    Le long des promenades sont de cireux soleil 
    Les reflets éclatants des néons impayables
     Ainsi chaque nuit en lettrines de feu
    Faisant fi d'agacer ces éthérés sommeils


    L'allégorique  se sauve devant cet audacieux faisceau
    Impassible messager  du matin qui se lève 
    Il secoue son corps les soucis apparaissent
    Jusqu’au prochain matin dont il jouira.
     

     

    *´¨ )
    ¸.•´¸.•´¨) ¸.•*¨)
    ©(¸.•´ (¸.•´ .•´ : (´¸.•*´¯`*•--> © Flo
     
    Numéro du détenteur - 00049736
     
     
    « Peindre l'amourDans le gris du ciel »

  • Commentaires

    1
    M
    Lundi 24 Mars 2014 à 12:00
    2
    René et Florence
    Lundi 24 Mars 2014 à 12:00
    Nous avons beaucoup aimé, moi et Florence, bonne journée à toi et tous les tiens.
    3
    Michel
    Lundi 24 Mars 2014 à 12:00
    Bonjour Flo !!!! J'aime beaucoup ce poème ! Bises et très bonne soirée !
    4
    LANGLAIS
    Mercredi 26 Mars 2014 à 12:00
    On a tous connu ses beaux moments d'hiver , ces matins frais ou se sent bien en harmonie avec la nature et les hommes. ton talent est de l'exprimer avec autant de poésie pour notre plus grand plaisir.
    5
    SYLFAN
    Dimanche 30 Mars 2014 à 13:00
    Toujours de très beaux textes ! Tout va bien pour toi ? bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


----