• Elliot le petit nuage

     

     

    Un conte où un petit nuage décide de prendre son destin en main.
    Pour lui, pas question de finir en gouttes de pluie au milieu d’un ciel tout noir…
    Il va partir en quête d’autres idées de fin de vie qui lui conviennent mieux… Et il va trouver !

    Il était une fois un petit nuage qui s’appelait Elliot.
    Il était petit, tout blanc, avec de jolies formes rebondies…mignon à croquer !
    Un jour, il s’approcha d’un grand nuage blanc, et lui demanda :
    -« Dis-moi, grand nuage blanc, comment ça se passe la vie d’un nuage ? »
    Celui-ci lui répondit :
    -« Hé bien, c’est très simple, le nuage devient de plus en plus gros, il occupe de plus en plus de place dans le ciel bleu. Puis, un jour, le ciel s’assombrit, le tonnerre se met à gronder et de grands éclairs zébrés illuminent le ciel. Alors, le nuage se met à pleuvoir de grosses gouttes et il disparaît… Et voilà, ainsi se termine la vie du nuage. »
    -« Quoi ? Alors c’est comme cela que l’on finit ? En pleurant de grosses larmes dans un ciel tout triste ! Mais c’est horrible, je ne suis pas d’accord, je ne veux pas finir comme ça. »
    Et Elliot s’enfuit, apeuré et mécontent dans le grand ciel.
    Dans sa tête de nuage, il pensait :
    -« Non, non, non, et non, je ne veux pas devenir tout noir, et puis je n’aime pas les éclairs et le tonnerre… Ca m’éblouit et ça me fait mal aux oreilles ! Comment les autres peuvent-ils accepter un tel sort ? Je vais interroger le conseil des anciens, peut-être qu’il existe d’autres possibilités… »
    Il s’approcha de trois nuages grisonnants qui formaient un cercle dans le ciel :
    -« Bonjour vénérables anciens, je souhaiterais savoir quelles sont les différentes manières de terminer la vie des nuages ? »
    -« Voilà une question bien grave pour un jeune nuage comme toi plein d’avenir. Je vais tenter toutefois d’éclairer ton esprit curieux. Alors, voilà, un nuage se développe, grossit petit à petit, jusqu’à devenir fort et puissant. A ce moment-là, il change de couleur et explose en milliers de gouttelettes magnifiques. C’est une apothéose, une féerie de lumières et de sons, un moment magique… Vois-tu peu d’êtres peuvent se vanter d’achever leur existence dans une aussi éclatante et étincelante magnificence… »
    -« Ah je vois. C’est bien ce que je craignais. Hé bien, moi, je ne veux pas finir comme ça, je ne trouve pas ça beau du tout ! »
    -« Tiens donc… Mais tu n’as pas le choix, c’est ainsi et pas autrement, tu finiras comme tous les nuages de ce ciel ! » répondit sur un ton quelque peu agacé le nuage ancien, peu habitué aux objections, surtout venant d’un être aussi jeune.
    Elliot ne se laissa toutefois pas impressionné et rajouta même :
    -« De toutes façons, c’est sûr qu’en tournant continuellement en rond comme vous le faîtes, vous ne pouvez pas découvrir de nouvelles solutions et m’apporter d’autres idées. Pas étonnant que votre réponse soit quelconque … J’aurais mieux fait de m’adresser à quelqu’un d’autre. Pfff le conseil des anciens. Le conseil des gâteux oui ! »
    -« Oh mais quel insolent, je vais t’apprendre le respect moi ! Belle jeunesse ma foi ! » dit l’un menaçant en s’approchant d’Elliot.
    Mais le jeune nuage s’esquiva et à distance, prit la forme d’une grande langue qu’il leur tira de bon cœur, en guise d’au-revoir…
    Au loin, les trois vénérables sages étaient ulcérés. Elliot pouvait les apercevoir traversés de grosses vagues grises enflées par la colère et entourés d’éclairs cinglants.
    Satisfait de son effet, Elliot continua sa route. Il décida d’aller trouver directement le soleil. Lui au moins, saurait lui donner une bonne réponse. N’était-ce pas l’être puissant par excellence ?
    Mais le soleil lui fit cette réponse :
    -« Elliot, petit nuage, je ne peux rien pour toi. Certes, je brille de mille feux dans le ciel et je réchauffe les êtres… Mais parfois aussi, je dois laisser la place aux nuages, à la pluie et à l’orage. C’est ainsi, c’est le cycle des climats et c’est bien. Peux-tu imaginer combien seraient fades les saisons si un seul climat dominait tout le temps ? L’uniformité est triste, crois-moi. Tu es un nuage et tu participes toi aussi, à ce grand cycle. Vois ce que tu apportes au monde et tu te sentiras mieux… »
    Elliot entendit ces propos mais ne se sentit pas pour autant satisfait. Il quitta le soleil en se transformant en une grande main avec un foulard pour dire au-revoir, et poursuivit ses réflexions.
    -« Décidément, ce n’était pas très réjouissant tout ça. D’accord, chacun jouait son rôle, mais lui, Elliot, le petit nuage n’avait aucune envie de faire comme tout le monde. Et tant pis si ça ne s’était jamais vu, tant pis si ça ne plaisait pas ! »
    Il partit, déterminé, dans le ciel, à la découverte, et il verrait bien ce qui lui arriverait.
    Il grandit au fil de ses traversées du ciel et devint bientôt un grand et beau nuage blanc. Il se déplaçait avec aisance et aimait toujours à se transformer en des formes inédites.
    Parfois, il se changeait en tête de dragon, ou bien en long serpent sinueux, ou encore en grand requin des mers… Son imagination était sans limites et il en profitait au maximum.
    Il jouait de ses formes comme il jouait de la vie, sans jamais se lasser.
    Un jour toutefois, il repensa à sa fin. Il ne se sentait toujours pas prêt à devenir gris puis noir, pour lâcher ensuite toutes ses larmes.
    Ses voyages lui avaient appris qu’il existait quelque part le pays des vents. Le moment venu, il fut tenté d’aller vers cet endroit.
    En s’approchant, il vit au loin des grands tourbillons, des cyclones blancs gigantesques. C’était très beau. Elliot se sentit attiré et comprit que son choix de fin de vie l’avait amené ici.
    Oui, c’était ainsi qu’il finirait, emporté par le souffle, grandi, transformé et renvoyé à l’état de particules dans le grand ciel.
    Heureux, sans crainte, il s’approcha d’un cyclone. Il dessina un beau soufflet dans le ciel avant de disparaître, dilué dans l’immensité.
    Ainsi s’acheva la vie d’Elliot, le petit nuage qui avait choisi de ne pas finir en gouttes de pluie.

    Valérie bonenfant





    « Le rire est le propre de l'homme !Pause forcée »

  • Commentaires

    1
    patriarch
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Merci, j'ai aimé.. je suis encore un grand-enfant... beau dimanche avec bises x 2
    2
    Ymirose
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Une belle histoire à méditer...j'aime ! Bon dimanche, Flo. Amicalement.
    3
    :0014: ♥ dom ♥
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Très joli ! Merci. Bon dimanche. Bisoux
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Dicentim
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Il pleure par chez moi le nuage ... Passe un très bon dimanche ma p'tite flo. amitié :-)
    5
    Quichottine
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Il me semble l'avoir déjà lu... mais c'est un très joli conte et j'ai adoré le relire. Merci, Flo. Bisous et douce journée à toi.
    6
    canelle56
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Hum...j'aime ..merci Flo Bises
    7
    khanel3
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    jolie histoire du dimanche ! bisous
    8
    tiot
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    salut superbe cette histoire qui nous tient en haleine jusqu'à la fin bon dimanche
    9
    Valentine :0056:
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    C'est très beau ! Bisous, Flo.
    10
    Palominette
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    C'est une fort jolie histoire. On aimerait bien aussi avoir le choix.... de se diluer dans l'atmosphère! Bise
    11
    Violette la Voisine
    Dimanche 10 Juin 2012 à 12:00
    Une bien belle histoire ! Ce n'est pas donné à tout le monde de choisir sa fin ... J'espère que tu passes un agréable dimanche Flo ?
    12
    René-Pierre
    Lundi 11 Juin 2012 à 12:00
    Bonsoir Flo, Nous apprécions beaucoup les comptes de Valérie Bonenfant, ils sont tous très jolies. Nous te souhaitons une excellente soirée. Bisous à tous les deux, René et Florence
    13
    Laret
    Lundi 11 Juin 2012 à 12:00
    J'aime tes contes..Une petite question,j'espère pas indiscrète,qui est Valérie Bonenfant?Tres bonne semaine pour toi,Jean-Pierre(Elliot,le Dragon!)
    14
    SYLFAN
    Lundi 11 Juin 2012 à 12:00
    Toujours jolis les contes ! Le mien d'ELIOTT est un MAIN COON Hihihi !!! biz
    15
    kimcat
    Mercredi 13 Juin 2012 à 12:00
    Ce petit nuage me plait beaucoup J'ai parcouru Flo les miniatures de tes aminautes. C'est bien agencé. Tu es une pro sur la Blogosphère !Pas aussi douée que toi. Je me débrouille on va dire...
    16
    Ondine
    Lundi 16 Juillet 2012 à 12:00
    Merci pour ce magnifique conte Avec persévérance et courage on peut réaliser son rêve Bonne journée
    17
    Flo
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 12:00
    Moi lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


----