• Jeanne et le chat vert

     

     

    Au coeur de la ville, au milieu de la grisaille des immeubles vivait une toute jeune fille et son prénom était Jeanne. Jeanne n'était pas vraiment jolie, petite, un peu enveloppée et n'entrait pas dans les canons de beauté de la vie actuelle... Sous la pression des magazines de mode, elle tentait de se faire une place et cette place se créait par petites touches de peinture, de couleurs au creux de ses toiles... Car Jeanne peignait... et peignait bien... Chaque jour en rentrant de son petit boulot étriqué, Jeanne se mettait à l'ouvrage et l'aplat blanc devenait lumières, personnages féeriques, contes de fée... Souvent Jeanne passait devant les gens sans les voir, comme tout le monde, elle s'était résignée.

    La vie était comme ça, surtout ne pas regarder autour de soi, rester dans ses petites habitudes, rayer de son vocabulaire le mot bonheur, générosité. De nos jours, il fallait être un "battant" coûte que coûte.

    Aujourd'hui, Jeanne n'allait pas bien, la journée avait été maussade, gorgée de l'égoïsme des gens, de la froideur du temps, d'une vie quotidienne devenue trop petite pour la contenir "elle". Son pinceau entre les doigts, elle hésite et se lance mais là où elle croyait buter, les courbes naissent "toutes seules". Sa main est emportée par une force qu'elle ne comprend pas et là... sous ses yeux... apparaît une vaste étendue d'herbe haute parsemée ça et là de coquelicots écarlates, de fleurs aux couleurs chatoyantes... Jeanne est comme engourdie, elle a l'impression de rêver et puis tout s'arrête car devant elle naît un tableau qui semble vivre.. elle peut sentir la caresse du soleil, l'odeur des gouttes de rosée du matin... Jeanne allonge le bras et bientôt se sent aspirée par toutes ses sensations. Maintenant elle est dans la toile... Quel bonheur, quel calme... Comme elle se sent bien !

    Sûre d'elle, reposée, épanouie. Jeanne ferme les yeux et tout d'un coup entend une petite voix : "Bonjour Jeanne, je t'attendais. Alors enfin te voilà petite Jeanne. Comme tu es belle". Jeanne ouvre ses paupières lourdes de tant de sensations étourdissantes, se retourne et quelle fut sa surprise en se trouvant nez à nez avec un chat ! Un chat vert... "Oh" dit-elle "Un chat vert !" Le chat se mit à rire et Jeanne lui demanda "Monsieur le chat vert, pouvez-vous m'expliquez ce qui m'arrive, j'étais entrain de peindre et me voilà !" "N'es-tu pas bien ici ?" lui répondit le chat vert. "Si bien sûr, c'est tellement beau que j'y resterai toute ma vie !" "Tu ne peux pas Jeanne" dit le chat vert, "mais tu pourras revenir autant que tu le souhaites si tu arrives à transmettre autour de toi tout ce bonheur que ce lieu contient" Jeanne le regarda étonnée "Mais comment ?" "Avant de partir, prends un peu de poil de mon dos et donne le à une personne qui a besoin de chaleur autour de toi. A chaque bonheur transmis tu pourras revenir me voir et allez plus loin dans le paysage jusqu'à que tu sois comblée". "Allez plus loin ?" "Oui, Jeanne la toile n'est pas achevée. Allez va et à bientôt !" Tout d'un coup Jeanne se sentit tournoyer pour se réveiller... dans son lit. Le soleil commençait à se lever derrière le toit des immeubles. Jeanne pensa qu'elle avait du rêver et se rendormit mais au matin qu'elle ne fut pas sa surprise : dans sa main, il y avait quelques poils verts... des poils de chat... et sur le tableau qu'elle avait fait la veille, se trouvait un chat vert qui la regardait et lui "souriait". Alors Jeanne compris... elle compris qu'elle était spéciale et qu'en faisant le bien elle pourrait allez plus loin... plus loin vers le bonheur et l'accomplissement.

    « Quand on a pas de chance...Le vieux chêne »

  • Commentaires

    1
    Laret
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 12:00
    Merci pour ce beau récit...Bon dimanche,Jean-Pierre
    2
    tiot
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 12:00
    salut un très joli conte que tous les humains devraient lire bonne journée
    3
    biche
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 12:00
    c'est très joli, la vie est dure pour beaucoup de personnes maintenant, la tristesse envahie leurs coeurs surtout à l'approche de Noël bisous que Dieu te protège patrick
    4
    Jaffy-fleur de lys
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 12:00
    Très belle histoire à lire, bisous
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Quichottine
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 12:00
    C'est un bien joli conte... merci ma Flo. Quel dommage que ton si joli blog ait été caché totalement par une page de pub pendant 19 secondes.... sans pouvoir la zapper. :( Tant pis... mais t'en fais pas, je reviendrai. :) Gros bisous et douce soirée.
    6
    Quichottine
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:00
    Je n'ai eu aucun problème ce matin pour accéder à ton blog... tu as changé quelque chose ? En tout cas c'est génial comme ça pour moi si ça ne te fait pas perdre de revenus... Gros bisous et douce journée ma Flo. Prends bien soin de toi.
    7
    dom
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:00
    Très belle histoire ! Bon début de semaine Bisoux dom
    8
    Kimcat
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:00
    Coucou Flo J'adore ce beau récit. Est-ce toi qui l'a écrit ? Il aurait sa place dans mon univers félin... Avec ton autorisation et un lien pour mener mes lecteurs jusqu'ici, bien entendu... Dans l'attente de ta réponse, je te souhaite une agréable journée. Bises Béa kimcat
    9
    René et Florence
    Lundi 9 Décembre 2013 à 12:00
    Un très beau récit, merci Flo, nous te souhaitons une bonne journée Bisous René et Florence
    10
    Brigitte
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 12:00
    tres joli conte merci ma Flo des mots
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


----