• LA LEÇON DU BAMBOU



    Légende Chinoise


    I
    l était une fois un grand jardin, merveilleux, au milieu d'un royaume. Le Maître aimait à s'y promener quand la chaleur du jour devenait accablante. Il affectionnait tout particulièrement le bambou qui lui semblait l'arbre le plus beau de toutes les plantes de son jardin. Au fil des années, ce bambou grandissait, devenait vigoureux et toujours plus conscient de la faveur du Maître.

    Un jour, celui-ci s'approcha de l'arbre et le bambou inclina son faîte respectueusement. Le Maître lui dit :
    - Mon cher bambou, j'ai besoin de toi.

    Il semblait que le grand jour fut enfin arrivé, le jour pour lequel le bambou avait été créé. Le bambou répondit donc d'une voix douce :
    - Maître, je suis prêt. Fais de moi ce que tu voudras.
    - Bambou, ajouta le Maître d'une voix solennelle, pour me servir de toi il faut que je te coupe.
    - Me couper moi que tu considères comme la plus belle parure de ton jardin, non ne fais pas cela !
    - Mon cher bambou, répondit le Maître, si je ne te coupe pas, tu ne sers de rien.

    Le jardin se fit calme; le vent retint son souffle, le bambou inclina sa tête doucement et puis lui murmura:
    - Maître, puisque tu ne peux m'utiliser sans me couper, alors je suis prêt arrache-moi !
    - Mon cher bambou, il me faudra t'enlever toutes les branches et toutes les feuilles.
    - Ah ! non, pas cela, détruis ma beauté, mais laisse-moi mes rameaux de feuilles.
    - Si je ne te les enlève pas, je ne peux pas t'utiliser.

    Le soleil se cacha, un papillon s'envola et le bambou, tremblant à l'idée de ce qui allait lui arriver, dit dans un souffle :
    - Maître, enlève les rameaux et les feuilles.
    - Bambou, dit encore le Maître, il faudra te faire autre chose : Je te couperai par le milieu et je t'enlèverai le cœur. Si je ne le fais pas, tu ne sers de rien.
    - Oui, Maître : arrache le cœur et découpe.

    Alors le Maître du jardin arracha le bambou, coupa ses rameaux et toutes ses feuilles, le tailla en deux sur toute sa longueur et lui enleva le cœur.

    Puis, il le transporta près d'une source d'eau fraîche et scintillante au milieu des champs desséchés. Il déposa le bambou soigneusement sur le sol; il posa l'une des extrémités du tronc sous la source tandis que l'autre atteignait le sillon d'arrosage dans le champ.

    La source chanta sa joie, l'eau claire bondit à travers le corps déchiqueté du bambou jusque dans le canal et se mit aussitôt à abreuver les champs assoiffés. Puis on repiqua le riz et les jours s'écoulèrent. Les pousses grandirent et ce fut bientôt le temps de la moisson. C'est ainsi que le bambou, autrefois si majestueux, devint dans son humble état de débris, une grande bénédiction.

    Quand il était encore grand et beau, il ne poussait que pour lui-même et se réjouissait de sa beauté. Mais dans son brisement, il était devenu un canal dont le Maître se servait pour faire fructifier son Royaume.

    Merci pour cette leçon de sagesse ...
    « LES PERLES DES AVOCATSLE RENARD ET LE PETIT PRINCE »

  • Commentaires

    1
    Quichottine
    Samedi 19 Janvier 2008 à 12:00
    Leçon de sagesse, oui.. mais, Flo, faut-il vraiment mourir pour être utile ? le Bambou n'avait-il pas d'autre utilité que celle-là ?Je sais, je voudrais parfois tout avoir, le lait, le beurre, l'argent du beurre et la crémière par dessus le marché... mais je le trouvais si touchant, ton bambou !... Son sacrifice était-il obligatoire ?:0010:
    2
    Louis CHATEL alias G
    Samedi 19 Janvier 2008 à 12:00
    Belle leçon en effet :0085:Bon WE Flo !
    3
    Bouchaud
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Coucou Florence un bon dimanche plein d'agréable moment s gros bisssssssous André
    4
    christel/seuleaumond
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    je te souhaite un bon dimanche , gros bisous, christelhttp://toutsurbarrueco.over-blog.com : le jeu est prolongé jusqu'à mercredi ...http://annecymaville.over-blog.com avec un petit vote au web ... mais j'offre le repas ! lol
    5
    fab
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Belle preuve de sagesse il faut parfois dans la vie partager le peu que l'on a parce que la récompense même humaine n'en sera que plus grande pas absolument du côté financier mais nous fait grandir l'âme ... C'est très très joli ma belle ! Bon dimanche ma puce
    6
    petitsushi
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    C'est beau ;)Moi j'ai des sticks bambou sur les parois de ma douche ^^
    7
    fab
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Me revoilà ma belle je ne sais pas si il y a de la maintenance chez over ou si c'est le mode privilège mais mon article n'apparaît pas ni mes commentaires ... snif snif j'y comprend rien !!! bisou ma belle si tu passes par ici en ce dimanche ...
    8
    siloe
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Bon dimanche à ti Flo
    9
    le bigorneau
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Une belle histoire...aujourdhui mon bigorneau est triste je n'arrive pas à publier..;bisous...bonne journée...
    10
    :0010:soleil51:0014:
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Oh la la: suis pas en avance ! ! Bonne fin de dimanche ! ! Bisous de la terre des pharaons ! @nne marie
    11
    Fancri :0044:
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Bon dimanche Flo! bises.
    12
    Francis
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Bonne soirée Toi.:0010:
    13
    MAMY ANNICK
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Oui tu as raison c'est une leçon de sagesse -après trois jours famille et amies (rentrés ce matin à 3 h) je vais reprendre doucement mes activités, mais la priorité va être de suivre un régime la semaine prochaineBonne soirée Mamy ANNICK
    14
    M. Alacon
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Une bise en passant ce dimanche soir.Amitiés.
    15
    nadia-vraie
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    C'est une belle histoire.Bonne journée et A+
    16
    Pascaly :0055:
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Je passais te remercier Flo d'avoir participer à "l'anniversaire du Jour". Ton pseudo/prénom est programmé pour apparaitre le jour J. J'ai - en plus - rajouté un lien vers ton blog. bonne soirée et courage pour demain ... bisous Pascaly
    17
    Ptitsa
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Ca ressemble à la vie d'une modo bénévole racontée par un vieux sage aux yeux en amandes assis en tailleur sous un banian ;) ! Elle subit toutes sortes d'agressions et malgré cela, à force de ténacité et de dévouement, elle réussit à être utile au plus grand nombre... Flo, c'est de toi que cette histoire parle !!! Bisous colibriesques , plein de douceur pour ta journée de demain !
    18
    Ptitsa
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    ps : j'ai peint un tableau à côté du tien.
    19
    jeanmich
    Dimanche 20 Janvier 2008 à 12:00
    Bonsoir ma tite Flo !Je me promets depuis quelques jours de passer te dire un très chaleureux bonsoir. J'ai lu ton texte et les 39 commentaires qui le suivent. A certains moments, j'ai l'impression d'être un étranger qui découvre un pays nouveau... Je ne suis plus dans ton "actualité". Ce n'est pas grave. J'y reviendrai plus régulièrement prochainement. Et toi ? Comment vas-tu ? Un petit mot ?Je t'embrasse bien fort.A ce tantôt.
    20
    sam l'enfant taré
    Lundi 21 Janvier 2008 à 12:00
    j'adore cette petite histoire bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


----